Selfie City. Les selfies aux quatre coins du monde

Selfie City est un site web a nul autre pareil qui explore le phénomène des selfies aux quatre coins du monde. Ou plutôt cinq.

Selfie City est une sorte d’ovni inclassable sur le net qui mêle étude scientifique, démarche artistique et datajournalisme. Son propos ? Analyser et comparer le phénomène des selfies photographiques dans cinq grandes villes de la planète. Le selfie est le phénomène du moment. Wikipedia le définit comme un autoportrait photographique réalisé avec un appareil photographique numérique, un téléphone mobile voire une webcam. Selfie City s’essaye à décrypter le phénomène en analysant 3200 selfies prises dans 5 villes à travers le monde : Bangkok, Berlin, Moscou, New York et Sao Paulo.

Selfie City est mené par une équipe de chercheurs new-yorkais qui revendiquent une méthode artistique, théorique et scientifique pour analyser et comprendre le phénomène actuel du selfie ou de l’autoportrait dans les cinq grandes villes. Le résultat est un site formidable qui mêle web2 et datavisualisation. Du grand art.

Le site propose ainsi une série d’analyses théoriques très sérieuses et documentées sur la sociologie du Selfie. Des textes qui replacent cette mode dans l’histoire de la photo et explorent la place du « moi » et de la photo sur les réseaux sociaux.

Selfiecity

Mais ce sont les outils d’analyse visuelle des datas de cette enquête qui sont remarquables. Un exemple formidable de l’utilisation du datajournalisme et de l’infographie. Selfie City analyse les 3200 images prises dans les cinq villes et s’intéresse aux tendances, mais aussi aux différences. D’un clic vous pourrez voir le mur d’images puis les images pour une ville donnée. Regrouper et zoomer sur les visages. Parcourir et regrouper les images par âge, par genre, par posture, par expression….

Où l’on apprend que les amateurs de selfies ont une moyenne d’âge comprise entre 20 et 26 ans, qu’il y a plus de femmes que d’hommes, que ces autoportraits version web2.0 montrent montrent plutôt des gens souriants et non l’inverse. Même si l’on sourit plus dans certaines villes que dans d’autres.

Analyse selfies

Je vous laisse découvrir la selfiexploratory sur le site. Une infographie interactive complète de l’ensemble de l’étude dans laquelle vous allez pouvoir interagir sur la visualisation en jouant avec les différents critères. On devrait mettre cette réalisation exemplaire au programme de toutes les écoles de journalisme dans les cours de data et d’infographie.

Selfie City est, vous l’avez compris, une véritable réussite. On se prend à rêver de ce que ce type de traitement web2 peut apporter à la recherche et aux études universitaires.

Lien : SelfieCity

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>